Matériels

Le materiels

#

Nomad Diver n’a aucun contrat ou d’intérêt avec quelques marques que ce soit du moins pour le moment 😉 .

Cet article est uniquement le fruit de nos expériences personnelles au sein de Nomad Diver.

Comment choisir mon matériel de plongée?

Le premier facteur à prendre en compte est votre budget ! En effet, la plongée est une activité qui coûte cher. Vous trouverez chez chaque fabricant du matériel en entrée de gamme et du matériel pour les « experts » avec souvent le prix qui va avec ! Cependant, il ne faut jamais oublier qu’en plongée ce n’est pas le marketing qui compte mais bien le fait que le matériel remplisse la mission pour laquelle il a été fabriqué.

Entrée de gamme n’est pas synonyme de mauvais ! C’est bien votre niveau d’utilisation qui doit piloter vos choix. Sachant que les structures vous mettront toujours à disposition l’ensemble du matériel nécessaire, moyennent au pire un petit supplément sur le prix de la plongée (généralement il faut compter 5 euros).

Et là ! La question qui vient par la suite est : Est-ce que c’est utile ou pas, d’acheter ça ?

Si on devait mettre un ordre de priorité dans l’acquisition du matériel de plongée on vous proposerait celui-là :

  • Le masque, les palmes et le tuba. (la Base). Cela fera l’objet d’un article annexe.
  • La combinaison (le principe est d’avoir une combi adapté à sa morphologie) c’est la base du confort en plongée. Surtout si vous plongez en eau froide.
  • Le gilet stabilisateur. Le principe est de connaitre son matériel et de pouvoir l’équiper comme cela nous convient. De plus, une fois qu’on avance dans la pratique de la plongée, il est important d’avoir confiance dans son équipement et cela passe souvent par le fait qu’on le connaisse sur le bout des doigts. Vélocité du gonflage, anneau pour accrocher les accessoires etc.
  • Le parachute de palier. Incontournable pour l’autonomie.
  • L’ordinateur. Le meilleur du monde, c’est celui que vous arrivez à lire ! Il existe toutes les tailles, les couleurs, format montre ou plus gros etc…. là c’est vraiment votre budget qui vous limitera.
  • Les détendeurs. Occasion ou neuf ? attention aux préconisations des constructeurs sur les actions de maintenances surtout si vous les achetez d’occasion. Eau chaude / eau froide 1 ou 2 premiers étage ? Le ratio est à faire avec votre budget, soit vous avez les moyens, soit vous voulez les amortir. Attention comme je vous le signalais plus haut, le supplément équipement est parfois seulement de 5 euros et ce qui fait qu’il vous faudra certainement plus de 100 plongées par an pour « amortir des détendeurs » Pour le coût, je pense que c’est bien l’aspect connaissance et confort de son équipement qui vous fera concrétiser cet achat.
  • Les blocs. 12L, 15L acier / alu ? pour ça, ce sera vraiment votre niveau pratique. Vous plongez régulièrement, vous avez de quoi gonfler vous plongez souvent hors structure etc. L’avantage de l’acier est que vous n’êtes pas obligé de trop vous lester. L’alu c’est bien pour les centres de plongée car en manutention les blocs sont moins lourds mais ils ne contiennent que 11 L.
  • Le compresseur. 🙂

etc…

#

L'entretien :

  • Un bon rinçage
  • Nettoyez avec du vinaigre blanc
  • Suivre les préconisations du constructeur
#
Préparation technique

Montage pour eaux froides

Pour limiter le risque de givrage en eau froide ( – 10° ) la mise en place de deux sources d’air indépendante est nécessaire.

Séparer votre détendeur principal des autres accessoires cela permet en cas d’assistance que chaque deuxième étage soit sur un premier étage indépendant.

A vous de jouer ! 🙂