Conseils de Voyages

Conseils de Voyages

#

En général pour plonger, les deux notions qu’il faut garder à l’esprit sont :

– Qu’il vous faudra pouvoir justifier d’un niveau de plongée auprès de la structure qu’on soit en France ou à l’étranger. Cela passe par la carte de certification et/ou avec le carnet de plongée.

– Justifier d’une absence de contre-indication médicale. Avec en fonction des territoires et des règles en vigueur la nécessité de détenir ou pas, votre justificatif médical. A l’étranger, les structures vous font signer des décharges de responsabilité. En France, cela apparait de plus en plus dans les structures commerciales néanmoins, le certificat médical reste obligatoire dans le cadre de la plongée Fédérale (FFESSM ou FSGT).

Les nouvelles technologies offrent des applications pour garder en permanence ces informations disponibles en cas de perte ou d’oubli de vos papiers. Numérisation, dive book en ligne, et bien évidement les sites internet des organismes dans lesquelles vous avez passé vos niveaux.

En dehors de la plongée, il vous faudra également être au fait des particularités administratives de votre déplacement et/ou de vos éventuelles escales.

Passeport ou carte d’identité, visa, document d’immigration (ESTA pour les USA), vaccination obligatoire etc.  Attention pour les USA, il m’a été demandé une ESTA (payante) juste pour une connexion à Porto Rico.

Si vous passez par une agence de voyage, tous ces éléments vous seront demandés, mais si vous organisez vous-même votre aventure, attention à ces points. Pour vous aider, le site du ministère des affaires étrangères est vraiment un outil utile. https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/ 

ARIANE : En plus de conserver vos données personnelles ainsi que les contacts en cas de soucis, vous donne accès à toutes les informations sur la situation en cours dans votre prochaine destination.

  • Pour le séjour, parfois les centres de plongée travaillent avec des résidences hôtelières et permettent d’avoir des avantages sur le logement. N’hésitez pas à demander au club où vous voulez plonger si, il connait des adresses pour les logements lors de votre préparation du voyage.
  • Pour beaucoup de nos déplacements nous utilisons www.booking.com, il offre une très large liste d’établissements référencés et la conversion des devises pour le paiement est automatique.

Le paquetage ! Que dois-je prendre ? Généralement pour les compagnies aériennes le bagage en soute ne doit pas excéder 23 Kg. En fonction de la durée du voyage et de la destination cela peut se révéler un peu juste. Du coup, si vous partez avec vos détendeurs, n’hésitez pas à les prendre en cabine ainsi que vos lampes (batterie au lithium) et ordinateurs de plongée, en effet vous gagnerez facilement quelques kilos.

Attention, prévoyez toujours un ou deux kilos de marge surtout si au retour vous n’aurez pas le temps de faire sécher correctement votre combinaison avant de reprendre l’avion.

#

Equivalences :

  • PADI / SSI Open Water =  plongeur autonome 18 m / entre le N1 et le N2 en France
  • PADI/SSI Advenced Open Water = plongeur autonome 30 m / N2 en France
  • AOW + Rescu = plongeur autonome 30 m / N3 en France
  • Dive Leader = plongeur autonome 30 m / N3 en France
#
Les assurances

Mes assurances voyages !

– Assurance Complémentaire pour la Plongée:

Il existe différentes sociétés d’assurance qui proposent des contrats d’assurance complémentaires :

– FFESSM – Cabinet Lafont Assurance(AXA) /Loisir 1 – Loisir 2 – etc….

– DAN: Divers Alert Network (PADI)

Le but est de couvrir les frais non pris en charge en cas d’accident surtout dans les pays étrangers (Belgique frais de caisson etc…) 

– Assurance Complémentaire :

– Carte de Crédit : « Visa premier » assurance rapatriement, annulation, garantie de caution pour la location automobile etc.

Il faudra pas hésiter à cumuler vos assurances pour bénéficier d’une plus large prise en charge. Renseignez vous sur le montant de prise en charge de vos contrats notamment les cartes de crédit pour les billets d’avion (plafond parfois ne dépassant pas 450 euros pour les VISA PREMIER).

Comment payer à l’étranger ?

Si vous voyagez en dehors de la zone euro (€), il vous sera nécessaire de détenir un moyen de paiement valable localement tel que des espèces ou une carte de crédit compatible.

Il faudra vous renseigner sur les taux de change en vigueur et de voir quel est le meilleur rapport entre le taux de conversion pour des espèces (avant le départ) ou ce que vous facture votre banque. Parfois il est plus rentable d’utiliser sa carte de crédit que de changer des devises.

Nous utilisons également en voyage un compte PayPal. Même si cela peux vous coûter une commission, parfois ça vous permet de payer même au milieu de la jungle 😉

Vous retrouverez tous nos conseils et contacts dans nos articles d’aventure 🙂