Plonger aux îles Canaries à Fuerteventura “A la recherche de l’Atlantide épisode 1"

Plonger aux îles Canaries à Fuerteventura “A la recherche de l’Atlantide épisode 1"

Situées à 4 heures de vol de Paris au delà des colonnes d’Hercules, les îles Canaries se trouvent dans l’océan Atlantique à hauteur du Sud du Maroc et du Sahara Occidental. L’archipel se compose de 13 îles et compte un peu plus de 2,2 millions d’habitants, il forme ainsi l’une des 17 provinces espagnoles. L’archipel des Canaries tirerait son nom du latin “Canariae” qui signifie : Chien. Cela serait certainement dû au fait qu’à l’Antiquité les otaries qui peuplaient ces îles étaient appelées “chien de mer” en Latin. Les Canaries appartiennent à un ensemble plus large d’îles appelées : la Macaronésie (Cap Vert, Açores, Canaries et Madère).

Localisées par 28° de latitude au nord de l’équateur, les Canaries jouissent d’un climat stable et tempéré tout au long de l’année. Les îles de l’ouest de l’archipel seront plus influencées par les alizées et bénéficieront d’un climat plus humide que celles se trouvant à l’est. Ces dernières sont soumises aux influences d’un climat subsaharien notamment pour Fuerteventura.

De son côté, Nomad Diver s’est rendu sur l’île de Fuerteventura. Avec ses 90 km de long et 30 km de large elle est la deuxième plus grande île de l’archipel au niveau superficie et compte un peu plus de 100 000 hab. Le voyage a été organisé auprès de Leclerc Voyage (via le groupe ô Voyage) au départ de Paris et à destination de Fuerteventura. La compagnie aérienne utilisée a été “EasyJet” et sur place nous avons résidé à Tarajalejo au R2 Romantic Fantasia Suites & Dreams appartenant à la chaine “ R2 Hôtels” . Pour la logistique nous sommes partie sur un forfait Bagage de “23 kg” par plongeur avec le change pour les 7 jours de voyage et tout l’équipement de plongée (PMT + combi 5 mm ou 7,5 mm + Ordi et détendeurs en bagage cabine) seul, les Blocs et le lestage ont été pris sur place auprès des centres de plongée. “Sur cette organisation, nous avons rencontrés des soucis sur la mise en place des forfaits bagages car le site internet du voyagiste n’était pas forcement très lisible et claire sur la partie bagagerie et surtout pas adapté aux plongeurs. Et au final nous avons du payer des suppléments tarifaires par rapport au prix initiaux proposés sur les bagages du fait d’une erreur faite lors de l’enregistrement du voyage sur leur site internet. Jusqu’à quelques jours du départs on ne savait pas si la compagnie acceptait les détendeurs en bagages cabine. Nomad Diver regrette qu’aucune solution commerciale n’est été proposée par Leclerc Voyage”.

A seulement 97 km du continent africain, l’île offre des paysages désertiques et semi-désertiques, elle a notamment été classée réserve de Biosphère par l’UNESCO en 2009.
La température de l’eau varie de 17° en hiver à 24° en été, la plongée y est possible toute l’année avec une combinaison de 5mm. L’hydrométrie y est faible et le vent souvent présent en hiver. Nous avons fait le choix de faire uniquement une plongée par jour afin de pouvoir également profiter de l’île les après-midis. En moyenne le prix unitaire pour une plongée (sans location d’équipement) est de 35 €, les différentes structures proposent des packs de 4 à 6 plongées réduisant le prix unitaire de quelques euros mais nous avions envie de plonger sur différents spots de plongée tant au nord qu’au Sud de l’île, prestation non proposée par un seul et même club.

  • Au Nord de l’île, sur la commune de Corralejo nous avons plongé sur le spot de “La Lagunita” avec le club Punta Amanay Diving Centre Fuerteventura. Le club se trouve à 200 m du port de Corralejo et propose de plonger sur différents spots répartis au nord de Fuerteventura et autour de l’île de Lobos en fonction des conditions météorologiques.

Après une dizaine de minutes de bateau, le spot de “La Lagunita” se trouve sur le côté EST de l’île de Lobos. Le site est un promontoire de lave se trouvant à une vingtaine de mètres de profondeur et descendant jusqu’à un fond sableux à 26 m de profondeur. Le site abrite des mérous, raie et autres espèces de la région. Sont également visible des Barracudas.Punta Amanay Diving Centre Fuerteventura propose deux plongées le matin (8h30 et 11h30) et une en début d’après midi. Très accueillant et très bien organisé, Punta Amanay Diving Centre Fuerteventura dispose d’instructeurs francophones et propose également de plonger au Nitrox sans supplément.Vidéo Nomad Diver TV / La Lagunita : https://youtu.be/dhTQFvZ7zog

  • Au SUD-EST de l’île, nous avons plongé avec Dive Pro Fuerte qui nous à fait découvrir le spot de “La Lajita”. La plongée s’effectue au départ de la plage de La Lajita et se déroule sur des formations de laves où les poissons locaux peuvent se cacher dans les différentes grottes et enchevêtrements de pierres. Au choix pour les plongeurs de partir sur la droite ou sur la gauche de la plage, dans les deux cas la plongée est de faible profondeur (8 à 9 m maxi) et conviendra parfaitement aux débutants et aux plongeurs en formation ou souhaitant renouer avec la plongée calmement dans un environnement sécurisant.

Ce spot est à une dizaine de minutes seulement en véhicule du club Dive Pro Fuerte qui est localisé à Costa Calma au sein de l’hôtel “R2 Pajara beach Hotel”. Structure dynamique et très accueillante (francophone), Dive Pro Fuerte propose plusieurs plongées par jours sur différents spots autour et au SUD de Costa Calma (Morro Jable) . Vidéo Nomad Diver TV / La Lajita : https://youtu.be/Rfr1IT9Nwno

  • Encore un peu plus au SUD de l’île, sur la commune de Morro Jable le club Fuerteventura Buceo – Jandia nous à fait découvrir le Spot de “Veril Grande”.

Situé à seulement 5 minutes du port de Morro Jable en bateau, le spot se trouve à 200 m du phare de Morro Jable. Il est également accessible par un départ depuis la plage. Veril Grande (grand recif en espagnol) est un tombant volcanique haut de plus de 15m au milieu d’un planché sablonneux attirant les différentes espèces marines du coin. C’est là ! que Nomad Diver a eu la chance de croiser le Requin Ange. Sur une plongée nous en avons croisé jusqu’ à 10 avec également des raies pastenagues, des raies torpilles, mérous de bonne taille, murènes noires etc…

Le site se décompose en trois zones appelées “Big reff, Midle reef et Small reef” allant de 14 à 35 m de profondeur.

Vidéo Nomad Diver TV / Veril Grande : https://youtu.be/3clSgmCfzGU

Fuerteventura Buceo – Jandia propose également également d’autres spots de plongée près de Morro Jable. Nous en avons aussi profité pour plongée de nuit sur “Véril Grande” avec cette fois si un départ depuis la plage du phare de Morro Jable.
Vidéo Nomad Diver TV / Veril Grande by night : https://youtu.be/4F7iImtKvtw

  • Fuerteventura offre également l’opportunité de faire beaucoup d’autres activités tant nautiques que terrestres. Paradis du surf et du kitsurf, Fuerteventura compte en plus de ses 500 km de plages, 4 parcs naturels : Au nord de l’île se trouvent les Parcs de Corralejo et ses dunes au pied du volcan éventré Bayuyo et de l’île Lobos paradis des oiseaux et entouré d’eau cristalline. Au centre de l’île se trouve le parc rural de Betancuria et son village pittoresque. Et enfin, au sud de l’île, se trouve le parc naturel de Jandia.

Le réseau routier de l’île est d’une excellente qualité et rend extrêmement facile les déplacements dans l’île. Ci-contre, une carte de l’île pour vous donner une petite idée des temps de trajet depuis Tarajalejo où nous résidions : Aéroport 45 min / Carralejo au nord 1h30 / Costa Calma 10 min / Morro Jable au Sud 30 min. De plus le prix des carburants est largement meilleur marché qu’en france (Fevrier 2019 : SP95 à 1.02 € / litre )Pour le séjour, nous avons loué un véhicule avec kilométrage illimité et assurance (140€ TTC pour les 7 jours pris avec Leclerc Voyage) afin d’être autonome durant le séjour mais il existe des lignes de bus qui permettent de se rendre dans toutes les villes de l’île.

En conclusion, Fuerteventura est la destination idéal pour fuir l’hiver et profiter de la douceur de son climat ( Air à 20° et eau à 19° en hiver) en alliant plongée et nature. Cela fera le bonheur des plongeurs de tout niveaux et pourquoi pas être l’occasion aussi de passer une certification (PADI ou SSI) pendant votre séjour tout en profitant des richesses de biosphère que recèle cette île volcanique. Nomad Diver espère vous avoir donné l’envie de découvrir cette île qui mêle volcans et océan au large de l’Afrique à seulement deux pas de Paris.

A bientôt ! Julien Alis pour Nomad Diver.